Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

19 août 2021

Moulin Marion : « Le modèle basé sur des petites structures est viable et il est nécessaire d’apporter une diversité sur le territoire ! »

S'approvisionner

Maria Pelletier, Présidente de Moulin Marion revient sur son choix de l'agriculture biologique et sa vision de l’action de Terre de Liens.

Maria Pelletier, de l'entreprise Moulin Marion (basée dans l'Ain) fait partie des pionniers du bio en France qui, depuis plus de 30 ans, déploient toute leur énergie pour démontrer que le bio est une solution viable et d’avenir. Zoom sur son parcours.

L'agriculture biologique : un engagement sans faille ! 

Son engagement se manifeste au quotidien par une contribution dans différentes composantes de la sphère du bio dont la liste est impressionnante. Depuis les instances qui ont initié la mise en place la réglementation biologique dans les années 90, telle que la Commission Nationale de l’Agriculture Biologique (CNAB), en passant par le Grenelle de l’environnement en 2007 dans laquelle elle siégeait comme experte, elle est Vice-présidente commission environnement à l’Agence Bio, membre du conseil d’administration du Synabio. Elle est également Présidente de l’association Génération Future.

Dès sa reprise en 1984 par le couple Pelletier, le Moulin Marion va inscrire profondément dans cette démarche du bio, les 3 pôles qui seront au cœur de l’activité l’entreprise, à savoir ; la meunerie, la nutrition animale, et le conseil et l’accompagnement des agriculteurs.

Le choix du bio en agriculture : un domaine où tout était à réinventer

Maria Pelletier aime rappeler l’énergie et la détermination qu’il a fallu déployer pour promouvoir le bio dans ses débuts, un peu contre vents et marées et avec les moyens du bord dans un domaine où tout était à réinventer. Mais elle souligne aussi que le chemin qu’il reste à parcourir est long, et même si l'état d'esprit change, le travail à accomplir pour imposer des pratiques respectueuses de l’environnement est énorme.

Ce qui lui paraît le plus critique, c’est l’installation de nouveaux agriculteurs motivés par une démarche bio :

« Les moyens mis en place par les autorités publiques ne sont pas suffisants pour que les jeunes hors cadre familial puissent s’installer. Il y a donc une importance capitale à les aider à trouver des terres et les accompagner dans leur développement ».

 

Terre de Liens : une solution d’avenir ! 

Elle voit dans Terre de Liens, dont la mission s’est placée au cœur de cette problématique, une organisation qui peut faire bouger les lignes. Elle forme même le vœu, que ce mouvement citoyen dispose davantage de moyens et de visibilité. Cela permettrait d'être plus présent et de peser de manière incisive dans le débat face aux institutions. Et ainsi infléchir la politique de gestion du foncier, incarnée en particulier par la mission de la SAFER qui favorise souvent l’agrandissement des exploitations agricoles. Elle encourage la démarche de Terre de Liens :

« Il faut communiquer et démontrer que le modèle basé sur des petites structures est viable et qu’il est nécessaire d’apporter une diversité sur le territoire ».

L’entreprise familiale Moulin Marion a été un des partenaires financiers de Terre de Liens.  « On ne parle pas suffisamment de Terre de Liens et il y a une certaine méconnaissance du mouvement dans le monde de l’entreprise. C’est notre rôle également de soutenir ce type de mouvement dans sa mission, car c’est dans notre intérêt à tous ».

 
Le Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes soutient Terre de Liens Rhône-Alpes

La fondation vise à préserver les terres agricoles, à faciliter l'accès des paysans à la terre et à développer l'agriculture biologique et paysanne en France. 

https://terredeliens.org/


Partager cette page