Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

6 octobre 2020

Natexpo 2020 : retours sur les innovations bio

Innovation

Les acteurs de la filière bio ont [enfin] pu se retrouver à Natexpo, salon international des produits biologiques. Ils ont pu découvrir et faire connaître les innovations 2020, axées autour de la réassurance, de la fonctionnalisation des produits et de la réduction des déchets. Quelques exemples.

Natexpo Lyon 2020 a fermé ses portes le 22 septembre dans un contexte sanitaire exceptionnel. Le salon a tout de même observé une fréquentation de 7 965 professionnels et proposé de belles nouveautés.

La réassurance du consommateur

 
Par l’origine

La résilience de notre agriculture et de notre alimentation a fait partie intégrante des débats ces derniers mois, avec un accent particulier sur la relocalisation de notre production. 

Retrouvez le lien vers la table ronde : "Quel est l'impact de la crise du Coronavirus sur la consommation locale, les filières françaises et le bio ?" avec la participation de Pierrick De Ronne, Président de Biocoop, Olivier Markarian, PDG de Markal, Sébastien Courtois, Administrateur de La Coopération Agricole, Céline Laisney, Prospectiviste Experte Veille Alimentation, Alimavenir Emmanuel Brehier, Cofondateur d’HARi&CO.


D’après Kantar, 79% des Français essayent d’acheter local aussi souvent que possible. Un critère d’achat qui est passé de la 7ème à la 4ème position depuis 2019. Un enjeu pris à bras le corps de nombreuses marques bio.

Par le savoir-faire et la composition

Au même titre que l’origine, les marques rassurent en valorisant leur savoir-faire, comme la mise en avant de leur statut d’artisan (Sole Mio), de leur recette ancestrale (Holypop), de l’expertise des légumineuses germées (Sabarot).

Le clean label - minimalisme des recettes et une simplification de la communication et le faire soi-même, se confirment comme une tendance de fond qui rassure le consommateur. 

D’après une étude réalisée pour l’application Yuka, 76% des consommateurs français regardent la composition des produits qu’ils achètent et également, le nutri-score

Ainsi, Sport N'Bio a présenté cette année ses barres’n balls maison, une solution pour faire ses propres barres énergétiques à partir de seulement 5 ingrédients bruts, clairement indiqués sur le facing de l’emballage.

La fonctionnalisation des produits

La crise sanitaire a mis les consommateurs face à leur santé. D’après une étude Mintel, 33% des consommateurs disent que le Covid-19 les encourage à ajouter dans leur alimentation des nutriments qui supportent leur système immunitaire. 

Les visiteurs ont donc pu découvrir les différentes formes du ravintsara de Betsara ou encore les tartinables à base de skyr de la start-up lyonnaise Puffy’s, très pauvre en matière grasse et très riche en protéines.

La réduction des déchets

63% des Français affirment que la pandémie les encourage à réduire le gaspillage alimentaire à la maison (Mintel). Apifilm a répondu à cette problématique en protégeant les produits de nos réfrigérateurs avec son film en coton certifié bio, tissé et enduit en France.

D’autres start-ups se saisissent du sujet en travaillant l’up-cycling (la valorisation des déchets). 

A l’honneur, Cocomiette, l’entreprise iséroise , qui récupère les invendus de pain pour en faire de la bière artisanale.

En cosmétique, Enea Sens sauve les aiguilles de pin vouées à rester au sol dans nos forêts et leur permet d’offrir tous leurs molécules actives dans des produits bien-être.

Bien d’autres nouveautés à découvrir dans le
Catalogue des nouveautés et innovations bio d'Auvergne-Rhône-Alpes .

Lauriane Lubert Lauriane Lubert

Chargée de mission innovation


Partager cette page