Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

2 octobre 2019

Quel est le cahier des charges chez Biocoop ?

Quelles sont les exigences produits de Biocoop ?

Nous nous sommes rendu compte que les entreprises se présentent aux rencontres acheteurs que nous organisons avec des produits qui ne correspondent pas au cahier des charges de l’acheteur. Quel dommage et quelle perte de temps pour les deux parties !


Il est préférable d’avoir conscience de ces exigences au plus tôt plutôt que de revoir la formulation de son produit ou de changer de fournisseur a posteriori… Par ailleurs, respecter ce cahier des charges est une condition nécessaire pour être référencé chez Biocoop mais pas suffisante : il faut également correspondre à une unité de besoin de Biocoop.

Nous vous proposons dans cet article de voir plus en détails le premier point pour mettre toutes les chances de votre côté et gagner du temps ! Pour en savoir plus sur les unités de besoins actuelles de Biocoop,

RDV sur votre Espace Membre : 

Présentation Biocoop

 

1 - Zéro transport par avion

Attention, Biocoop est vigilant aux transports en avion des ingrédients de votre produit et parfois il n’est pas toujours facile de maîtriser les transports de ses fournisseurs !

2 - Certaines matières premières exigées en Commerce Équitable

C’est le cas pour :

  • le sucre
  • le cacao
  • le thé (à l’exception des thés japonais, cultivés au Japon)
  • le café
  • les bananes (à l’exception des bananes provenant de l’Union Européenne)
  • les tablettes de chocolat et confiseries chocolatées dont le chocolat est l’ingrédient principal

Les labels du commerce équitable reconnus par Biocoop :

  • Fairtrade / Max Havelaar (hormis « programme d’approvisionnement Fairtrade / Max Havelaar » FSP)
  • Bio Partenaire (partie Nord/ Sud)
  • ESR (IMO et ECOCERT)
  • Fair For Life (IMO et ECOCERT) (partie Nord/ Sud)
  • Main dans la Main : marque Rapunzel
  • Good Food (jusqu’à fin 2019)
  • Oxfam - marque Oxfam
  • IBD Ecosocial
  • Operaequa
  • SPP - label de petits producteurs
  • Fair Trade USA
  • Fair TSA Program
  • WFTO

3 - Origines géographiques refusées pour certaines matières premières

biocoop-origines-matieres-premieres

Afin de favoriser les origines locales (ex : que du petit épeautre et de l’avoine de France) et de se prémunir des pays les plus à risques en contaminations, Biocoop a élaboré une liste de pays autorisés pour chaque ingrédient. Pour savoir si vous êtes conforme RDV sur :

Liste des pays autorisés / ingrédient

 

4 - Que des arômes naturels certifiés bio 

Alors que le cahier des charges bio autorise les arômes naturels, Biocoop restreint le type d’arômes autorisés aux arômes bio. Les produits sans arôme restent par ailleurs privilégiés.

5 - Refus de certains ingrédients

  • Refus de la lécithine de soja non bio
  • Refus d’ingrédients issus de matières premières à risque OGM d’origine américaine ou chinoise : Alfalfa, Betterave, Coton, Courge, Courgette, Maïs, Colza, Lin, Papaye, Poivron, Tomate, Pollen Riz (à l’exception des sous-produits du riz provenant d’amérique du Sud), Soja (à l’exception des sauces soja).
  • Refus des sousproduits de mais, colza, riz, soja, coton ou papaye non bio
  • Refus de l’antiagglomérant dioxyde de silicium.
  • Refus de l’additif dioxyde de titane
  • Refus des jus de fruit à base de concentré, hors compléments alimentaires
  • Pas de tomates anciennes hybrides
  • Un taux de soufre dans le vin plus bas que la norme AB

Nous vous invitons à approfondir ces critères directement sur leur site internet.

Biocoop représente 1/3 de parts de marché du réseau spécialisé bio aussi c’est un acteur incontournable si vous souhaitez vous positionner sur ce marché.

Qu’en est-il des critères des autres réseaux spécialisés bio ?
Y a-t-il d’autres critères à intégrer ?

Il existe de petites différences à la marge mais globalement Biocoop a élaboré le cahier des charges le plus abouti du réseau spécialisé bio. Aussi en étant conforme à ce cahier des charges, vous serez également conforme aux exigences des autres réseaux bio. L’enseigne tend d’ailleurs à le faire savoir du grand public avec une communication digitale renforcée actuellement avec la web série #onnousdit.

Et maintenant, comment se passe la procédure de référencement

 

 

Marithé Castaing Marithé Castaing

Chargée de mission filières


Partager cette page