Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

4 janvier 2021

Quelles solutions de financement pour mes projets bio ?

Financement

La crise sanitaire actuelle a notamment pour conséquence une baisse de visibilité sur les perspectives de développement disponibles. Pourtant, vos besoins en matière d’innovation et de développement se maintiennent. Il apparaît donc important de vous accompagner à identifier les bons financements.

Fonds Bio Régional :
au service du développement de l’Agriculture Biologique

Que vous soyez un regroupement de producteurs bio et non bio sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, ou bien une entreprise ou une coopérative, dont le siège social est situé sur le territoire, vous pouvez bénéficier de ce soutien économique. Ce dossier se dépose tout au long de l’année, il n’y a donc pas de date butoir. Pensez-y ! 

Une aide, pour quel type de projet ? 

Tout projet alimentaire, qui contribue au développement de débouchés et de mise en marché de produits en agriculture biologique, est éligible. La Région Auvergne-Rhône-Alpes se réserve toutefois le droit de prioriser des projets prenant en compte l’approvisionnement régional pour la restauration lycéenne, la mise en valeur de sa marque régionale ou encore la conversion d’exploitations agricoles en bio.

Et pour quel soutien financier ? 

La Région Auvergne-Rhône-Alpes financera votre demande, à condition de solliciter un minimum de 10 000 € pour une contribution maximale de 40% des dépenses éligibles. Vos dépenses d’investissement doivent représenter un minimum de 70% de vos dépenses totales, le fonctionnement étant plafonné à hauteur de 30% du budget total. 

Renseignez-vous auprès de nos structures sur le niveau de consommation de l’enveloppe annuelle et des possibilités offertes pour votre projet ! 


Fonds Avenir Bio :
le nouvel appel à projet sera clôturé au 12 janvier 2021.


Le 22ème appel à projets du Fonds Avenir Bio est disponible depuis le 19 octobre 2020. Le Fonds Avenir Bio est fortement renforcé et est désormais doté de 13 millions d’euros par an de 2021 à 2022, grâce au volet « transition agricole » du plan de relance gouvernemental. 

Les critères d’éligibilité des projets sont : 

  • Un engagement de partenaires à différents stades des filières : producteurs, OS, entreprise de conditionnement, de transformation …
  • Un programme d’action cohérent sur plusieurs années, au minimum 3 ans, même si la demande de financement public se rapporte à une période plus courte, 
  • Un budget prévisionnel de 50 000 € HT d’investissements minimum sur 3 ans, 

La demande d’aide est plafonnée à 700 000 € par projet

Pour être éligibles, vos projets devront majoritairement être bio tournés vers l’alimentaire. 

  • Seules les filières bio sont éligibles au Fonds Avenir Bio.
  • Les projets relevant des filières cosmétiques et textiles bio ne sont pas éligibles. Pour les projets mixtes (alimentaire + textile/cosmétique), le montant éligible est déterminé par l’application d’un prorata.

N’hésitez pas à nous contacter pour maximiser vos chances ! 


Mes projets d’innovation

Les projets d’innovation sont des dossiers atypiques à traiter, que ce soit pour du prêt participatif, du soutien bancaire ou par des investisseurs. L’innovation augmente la prise de risque. Ainsi, de nombreuses solutions de financement ont été créées.

BPI France

La Banque publique d’investissement propose un certain nombre de solutions pour financer vos projets (prêt moyen et long termes, crédit-bail, crédit export, participation au capital, garanties et assurances…). Elle s’est notamment spécialisée dans le financement de l’innovation.

Quelle est sa définition de l’innovation ? C’est une différenciation par rapport à l’existant sur les produits, services et usage, les procédés de production, le marketing et commercial, le social et l’organisationnel.


Ainsi, BPI France propose à tous stades de votre projet des aides sous forme de garanties sur prêt bancaire, de subventions (Ex : bourse French Tech, aides à la faisabilité), de prêts à taux zéro ou d’avance récupérable (Ex : aides pour le développement de l’innovation) ou de prêts.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes 

Acteur fort de l’innovation, la région aide des projets en développement avec des subventions sur :

  • Des programmes d’accompagnement (Ex : Ambition Région Innovation)
  • Le développement des start-ups via le programme Start-up & Go AURA (selon le stade du projet, basculement sur du prêt d’honneur ou prêt à taux zéro)

Elle encourage aussi des projets de recherche et d’innovation collaborative à travers :

  • La structuration de filières, c’est-à-dire la création d’installations partagées ou d’unités industrielles (Ex : PIA3 Filières)
  • Le développement de solutions avec l’aide d’étudiants en thèse ou de centres de recherche (Ex : R&D Booster).

Mes autres projets 

Plusieurs autres opportunités existent et méritent d’être étudiées. 

La Fondation Daniel et Nina Carasso s’investit dans les domaines de l’alimentation durable, de la transition agricole et alimentaire, pour une alimentation respectueuse des personnes et des écosystèmes. A travers l’appel à projets « Nourrir l’avenir », elle a soutenu 13 projets en 2020.

Cette fondation propose différents Appels à Projets, en partenariat avec la Fondation de France, ou encore les réseaux TRAME, FNCUMA ou CIVAM, sur des sujets d’expérimentation, d’éducation à l’alimentation ou encore de gouvernance pour déployer à l’échelle de territoires ou d’entreprises, des solutions alimentaires de qualité, pour tous.

La Fondation de France propose tout un volet relatif à l’alimentation et soutient des projets organisés autour de deux critères : 

  • La participation : capacité à mobiliser des acteurs locaux, producteurs, citoyens et chercheurs pour construire et déployer des solutions innovantes, 
  • La durabilité : projets intégrant une évaluation de l’innovation, une explication des méthodes proposées et une diffusion des résultats.

La Fondation de France offre d’autres possibilités de financement à travers le programme Transition écologique, qui soutient des projets : 

  • Qui traitent des questions environnementales et sociales, comme un levier de transformation de la société vers plus de solidarité, 
  • Qui associent trois phases : expérimentation, mise en œuvre et diffusion de pratiques, 
  • Qui s’appuient sur une large participation des citoyens et des parties prenantes du territoire.
Pour aller plus loin, n’hésitez pas à contacter le Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes ou bien La Coopération Agricole ARA pour vous aider sur la question des financements.

Auteur(e)s : Laurianne Lubert du Cluster Bio et Thibault Péclet de la Coopération Agricole. 

Lauriane Lubert Lauriane Lubert

Chargée de mission innovation


Les-echos-du-bio-logo

Article issu des Échos du Bio, le magazine trimestriel dédié aux acteurs régionaux impliqués dans l'agriculture biologique. Réalisé en partenariat avec la Coopération Agricole Auvergne-Rhône-Alpes et avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Partager cette page