Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

28 septembre 2020

Rencontre Philippe Varloud, co-fondateur de WHAT ?! THE FRENCH

Notre objectif : mettre sur les marchés GMS/GSS/RHF des produits alimentaires 100% BIO, 100% Ultra gourmands et origine France, en s’appuyant sur une marque créée par et pour les millenials... "W.T.F. ?!".

WHAT ?! THE FRENCH est une marque disruptive et engagée, (recyclage, absence additifs, moins de sucre). Elle porte aujourd’hui une gamme de glaces de 9 recettes, elle est à la veille d’un lancement d’une nouvelle gamme « innovante » pour 2021.

Elle évoluera dans l’avenir vers de nouvelles catégories (snacking, apéritif, boissons..., etc.) mais toujours 100% bio, 100% gourmand, 100% France.

Comment est né votre projet ?

Notre projet est né de la volonté de deux amis (Thierry et Philippe) d’entreprendre, de façon libre et engagée, après un long parcours dans l’industrie agroalimentaire en France et à l’étranger au sein de grands groupes.

Pourquoi le choix du bio ?

Pour l’engagement écologique de la bio, pour tenir la promesse « qualité alimentaire », pour le lien « transparence et confiance » que la bio établi avec nos consommateurs, pour que notre démarche d’entrepreneurs ait un « sens éthique ».

Comment gérez-vous votre approvisionnement ?

Nous sommes adossés à un fabricant français (Ets ERHARD) reconnu pour sa qualité produits et la maîtrise totale des filières bio. Nous sommes associés à toutes les étapes de validation (de la matière première jusqu’à la validation de la recette de glace).

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises qui démarrent leur activité ?

Je leur recommanderais de construire un « projet d’entreprise » en suivant cette chronologie

  1. Définir : les attentes et le profil de mon consommateur,
  2. Élaborer : mon produit, sa promesse , ses atouts distinctifs,
  3. Construire : le plan de mise en marché (sur 3 ans) pour proportionner et planifier les moyens nécessaires à chaque étape de croissance.

Puis, penser en amont son plan de financement (trésorerie, fonds propres et emprunts) et se faire accompagner sur les domaines de « non expertise ».

Prévoyez-vous des évolutions ?

Oui, une nouvelle innovation tous les ans (recettes, gammes, formats) et un nouveau marché tous les 3 ans.

Quelles dificultés avez-vous rencontrées pendant la crise ? Comment les avez-vous surmontées ?

Nous avons travaillé pour compenser les pertes de vente de mars à mai inclus, par une « sur-planification » des opérations promotionnelles sur juin – septembre en GMS (Grandes et Moyennes Surfaces) et RHF (Restauration Hors Foyer). Nous avons sollicité les prêts garantis d’état pour sécuriser notre trésorerie « mise à mal ». Aussi, nous avons stoppé nos investissements média pendant la période du Covid.

Avez-vous maintenu vos lancements produits ?

Oui, l’innovation est un bon levier de reprise de la consommation.

Si oui, comment ?

En déplaçant de 3 mois leur lancement (la mise en place des glaces dans le retail ayant été repoussée de mars à mai).

Quelles sont les leçons que vous tirez de cette crise ?

  1. La bonne gestion de la trésorerie en PME constitue la meilleure défense anti-crise.
  2. La qualité du lien distributeurs construit dans le temps et la capacité de réaction de la PME, constituent la meilleure stratégie « sortie de crise ».

Farida Haddou Farida Haddou

Chargée de développement commercial - Relations adhérents


Partager cette page