Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

4 novembre 2020

Un plan de relance pour l’agriculture, à la suite de la pandémie

Se lancer , Commercialiser

A la suite de la pandémie liée au Covid-19 et des conséquences économiques pour la France, le Gouvernement a présenté le 3 septembre dernier, son plan de relance intitulé France Relance. 

Son volet dédié à la Transition agricole, à l’alimentation et à la forêt fait la part belle à l’agriculture biologique.

546 millions d’euros pour la transition agroécologique, pour améliorer la performance environnementale de notre agriculture et pour répondre aux attentes croissantes de produits sous label de qualité

Le Gouvernement prévoit donc d’amplifier ses soutiens pour soutenir la vague de conversion vers l’AB et HVE que nous connaissons ces dernières années. 

Un aspect important des objectifs gouvernementaux se portent sur la réduction de l’usage de produits phytosanitaires. Pour cela, il est prévu : 

  • Des crédits dédiés à la recherche et au développement pour identifier des alternatives efficaces, 
  • Un renforcement des aides à la modernisation des agroéquipements, 
  • Des dispositifs pour la rémunération des agriculteurs, jugée trop faible dans le plan de relance.

Ce sont donc 346 millions d’euros qui seront fléchés sur ce volet. 

En ce qui concerne l’accès à une alimentation saine, sûre, durable et locale pour tous, le plan de relance en fait une priorité. Il prévoit ainsi : 

De rendre accessible aux foyers les plus modestes, des jardins partagés. Leur démultiplication est prévue via ce plan de relance, 

Le déploiement des cantines scolaires pour tous,

L’élaboration de plans alimentaires territoriaux pour développer une alimentation de qualité accessible à tous.

200 millions d’euros seront dédiés à cet axe. 

Accélérer le développement du bio et de HVE

Sur le même modèle des aides soutenant l’installation et le maintien de l’AB, un crédit d’impôt sera créé pour soutenir la conversion vers la certification HVE. L’objectif est d’accompagner 4 000 exploitations dans cette démarche d’ici 2022. 

Par ailleurs, les agriculteurs récemment installés recevront un « bon bilan carbone » un an après leur installation pour mener un diagnostic carbone suivi d’un bilan et de propositions d’améliorations. 

Enfin, le Fonds Avenir Bio sera renforcé pour accompagner la structuration des filières agroécologiques, ainsi que de nouveaux Appels à Projets pour des projets de filières dédiés à HVE.

D’autres sujets et objectifs mis à l’honneur dans le plan de relance

Le plan de relance souhaite travailler notamment sur : 

  • La biodiversité autour des cultures avec l’objectif de planter 7 000 km de haies, 
  • Les territoires, moteurs pour développer une alimentation durable, saine et locale, avec l’objectif de voir au moins un PAT dans chaque département d’ici 2022, 
  • Les restaurants, porte d’entrée vers les enjeux d’alimentation durable et locale, avec l’ambition d’aider 1 000 restaurants dans les communes rurales de moins de 20 000 habitants à développer ou à adapter des activités de restauration durable. 

Tous les détails du plan de relance dédié à l’agriculture sont disponibles :

Plan de relance


Par Thibault PECLET de la Coopération Agricole Auvergne-Rhône-Alpes


Les-echos-du-bio-logo

Article issu des Échos du Bio, le magazine trimestriel dédié aux acteurs régionaux impliqués dans l'agriculture biologique. Réalisé en partenariat avec la Coopération Agricole Auvergne-Rhône-Alpes et avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Partager cette page