Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

1 mars 2022

La dynamique de certification des entreprises de l’aval se poursuit en Auvergne-Rhône-Alpes avec 515 nouvelles entreprises certifiées bio, dont 232 transformateurs et 283 distributeurs. On dénombre aujourd’hui 3 860 opérateurs de l’aval (+15% par rapport à 2020), dont 2 810 préparateurs (+12% par rapport à 2020).

Le Rhône, l’Isère, la Haute-Savoie et la Drôme les plus dynamiques sur l’aval

Si le Rhône est toujours le leader régional en nombre d’opérateurs de l’aval, l’Isère prend la 2ème place du podium et la Drôme devient 3ème.  L’Isère, le Rhône, la Haute-Savoie et la Drôme sont les départements qui comptabilisent le plus de nouveaux opérateurs de l’aval certifiés bio, et notamment des entreprises de transformation. Quant aux territoires qui connaissent une plus forte croissance du nombre de nouveaux préparateurs certifiés bio, on trouve l’Allier (+30%), le Rhône (+17%) et l’Ain (+16%). Du côté de la distribution bio, les Savoies et le Puy-de-Dôme connaissent une hausse relative plus forte du nombre de certifiés bio que la moyenne régionale (+29% et +25% vs +19% la moyenne régionale).

300 entreprises certifiées pour la transformation de produits biologiques

Parmi les 300 opérateurs nouvellement certifiés bio sur l’activité de préparation de produits en 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes on dénombre notamment 70 boulangeries, 26 brasseries et 20 caves, et 89 autres entreprises de transformation diverses. Les distributeurs sont également nombreux à être certifiés sur la préparation de produits bio, pour des terminaux de cuissons de pain, trémies vrac, ou vente à la découpe.

Les filières céréales, brassicoles et viticoles en tête

Le TOP 7 des filières connaissant le plus de nouveaux transformateurs bio en Auvergne-Rhône-Alpes en 2021 sont les filières céréales, brassicoles et viticoles, viandes, épiceries (café, thé), les fruits et légumes, et les confiseries/chocolat.

830 nouvelles exploitations bio, dont la moitié des installations

Au cours de l’année 2021, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont près de 830 fermes qui ont choisi de démarrer l’agriculture biologique, la moitié par des conversions à l’AB et la moitié par des installations directement en bio.

Fruits, légumes et vignes en tête des nouvelles exploitations bio :

Les productions fruitières sont en tête, en tant que productions principales des fermes nouvelles engagées en bio en 2021, partagées équitablement entre des conversions et des installations. Les dynamiques qui ont marqué l’année 2021 sont aussi des conversions à l’AB de domaines viticoles et des installations en maraîchage bio. Ces dynamiques étaient déjà observées en 2019 et en 2020. Elles se sont renforcées pour les fruits et les légumes. Les conversions en viticulture et en grandes cultures ont eu tendance à diminuer en 2021 par rapport aux deux années précédentes.

La dynamique de conversions à l’AB en viticulture s’observe fortement dans le Rhône, la Drôme et l’Ardèche. Pour les fruits, ce sont la Drôme, l’Isère et l’Ardèche qui se démarquent. Les installations en maraîchage bio étaient particulièrement nombreuses dans le Puy-de-Dôme, en Isère et dans la Drôme.

Plus de 100 nouvelles fermes bio pour chacun de ses départements : Isère, Rhône, Drôme et Ardèche

Comme chaque année, la Drôme et l’Ardèche, premiers départements en nombre de fermes bio dans la région, historiquement, sont aussi les départements dénombrant le plus de nouvelles fermes bio engagées dans l’année. Ensuite viennent l’Isère et le Rhône, qui eux aussi comptent plus de 100 fermes ayant démarré l’agriculture biologique en 2021. Ces départements sont davantage représentés au sein des nouvelles fermes bio engagées en 2021 (1/8 chacun) qu’au sein de l’ensemble des fermes bio (1/10). Après, viennent le Puy-de-Dôme et la Loire, qui ont connu une forte augmentation du nombre de nouvelles fermes bio engagées en 2021 par rapport à l’année 2020 (+23 % et + 24 %).


Données Agence Bio – 2021, traitement Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes et FRAB Auvergne-Rhône-Alpes.

Rédigé par Bastien Boissonnier et Alice Odoul.

Bastien Boissonnier Bastien Boissonnier

Chargé de mission filières


Partager cette page