Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

13 janvier 2021

Les Plantes à Parfums Aromatiques et Médicinales bio : une demande croissante en local

S'approvisionner

La crise de la Covid-19 a globalement peu impacté la filière des plantes à parfums aromatiques et médicinales bio. L’attrait des consommateurs se confirme pour des produits bio français et de qualité. 

Les Plantes à Parfums Aromatiques et Médicinales bio représentent 18% des surfaces de PPAM en France

La filière Plantes à Parfums Aromatiques et Médicinales (PPAM) englobe la culture de plus de 300 espèces : 

  • Les plantes à parfums représentent les premières surfaces (lavande, lavandin, sauge sclarée) et sont cultivées dans le Sud Est,
  • Les plantes médicinales se sont développées historiquement dans le bassin du Maine-et-Loire : camomille, mélisse, …
  • Les plantes aromatiques fraîches sont localisées en Bretagne, mais également dans les départements de la Drôme, de l’Ardèche et du bassin parisien : persil, corianddre, fenouil, menthe.

Les PPAM bio représentent 18% des surfaces de PPAM en France contre 7,5% sur l’ensemble des productions. Il y a une grande diversité des surfaces moyennes d'exploitations selon les régions et les types de culture.

PPAM par région : des surfaces d'exploitation stables

Les plus grandes surfaces de PPAM par exploitation sont localisées dans la région PACA (6,3 ha), suivies de près par la Corse (6,2 ha) puis la région Pays de la Loire (3,7 ha), la région Auvergne-Rhône-Alpes (3,4 ha). La surface moyenne nationale se situe à 3,1 ha : elle a peu évolué. 

L'utilisation des PPAM dans les infusions bio 

Avec 182,3 millions d’euros de CA en GMS en janvier 2020 (source : IRI), on note une augmentation de 3,3% en valeur sur un volume presque stable (+0,2%). L’attrait du consommateur se précise sur des produits qualitatifs. La part de bio est en constante augmentation de 29,6% en 2016 à 37% en 2018.

La marque Jardin BIO étic du groupe Léa Nature représente 49% des marques d’infusions bio en GMS en 2018, suivi de la marque Elephant du groupe Unilever (12%), de BiOrigine (10%), des marques distributeurs (8%) et de Clipper du même groupe que la marque Bjorg (source IRI).

Les principales allégations revendiquées concernent le sommeil et la relaxation avec la camomille comme plante principale. Pour ces allégations, on note une tendance croissante sur la lavande et le gingembre. 

Pour aller plus loin : 

Marchés des PPAM

Panorama 2018 – FranceAgriMer

Conjoncture PPAM

Septembre 2020 - FranceAgriMer

Conjoncture PPAM

Juin 2020 - FranceAgriMer

Adhérent(e)s, retrouvez le replay du webinar de la journée PPAM bio
du 6 novembre 2020 sur l'Espace Membre : 

Se connecter

Marithé Castaing Marithé Castaing

Chargée de développement


Les-echos-du-bio-logo

Article issu des Échos du Bio, le magazine trimestriel dédié aux acteurs régionaux impliqués dans l'agriculture biologique. Réalisé en partenariat avec la Coopération Agricole Auvergne-Rhône-Alpes et avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Partager cette page