Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

2 décembre 2021

Chiffres 2021 en magasins spécialisés bio : une conjoncture difficile

Commercialiser

Alors que la dynamique semble morose en magasins bio, les chiffres confirment-ils cette impression ? Nous avons assisté à la conférence de l’Institut Biotopia dans le cadre du salon NATEXPO qui a présenté les données 2021 sur l’activité des magasins spécialisés bio.

Alors que le 1er trimestre de l'année 2021 était encore placé sous le signe d'une légère croissance (+1%), les 2e et 3e trimestres sont marqués par des baisses de chiffre d'affaires, respectivement de -12% (T2) et -3% (T3) par rapport à 2020, année exceptionnelle dûe à la Covid-19.

Ces chiffres confirment donc les difficultés que peuvent traverser les distributeurs depuis le début de l'année 2021.

Les chiffres 2021 à retenir sur les Grandes Surfaces Spécialisées (GSS) 

Le panier moyen en 2021 est à 42 euros*, ce qui reste plus élevé qu’en 2019. Attention toutefois sur le seul mois de septembre, il est de 38,5 euros, contre 42,1 euros en 2020. Une fréquence d'achat en recul par rapport à 2019. Au mois de septembre 2021, les acheteurs se rendaient en GSS environ 4,1 fois par mois, contre 4,5 fois en 2019.

Le poids de l’alimentaire est en augmentation avec 88,3% (fin sept 2021). Cette part est en croissance 86,4% en septembre 2019 et 87,6% en 2020 à la même période.

Logiquement, la part non-alimentaire est en diminution à 5,2% à fin septembre 2021. Cette part était de 6,7% en 2019.

La part des fruits et légumes diminue de 1 point par rapport à 2020. 

La stratégie des magasins bio et des GMS est toujours axée sur la zone marché qui comprend notamment les fruits et légumes. Mais ces derniers ne se portent pas très bien en termes de fréquence d'achat, ce qui dénote un problème d'attractivité générale des magasins bio”, a commenté Loïc Danel, Directeur Général de Biotopia Insight.

6% des achats réalisés en GSS bio (CAM juin 2021) sont effectués via l’e-commerce. Cette part est en progression de 2 points par rapport à 2019.

Près de 40% des acheteurs en magasins biologiques sont insatisfaits de l'offre dite "locale".

44% des clients des magasins bio se déclarent insatisfaits des prix pratiqués en points de vente. Ce n’est pas le prix des produits qui est remis en question mais le souhait d’effectuer l’intégralité des achats via ce circuit de distribution.

Les marques de distributeurs (MDD) toujours en hausse (+0,7 point).

Elles représentent 6,1% (CAM juin 2021) dans l'alimentaire. Elles représentent 34,5% de l'activité de l'enseigne La Vie Claire, 7,2% chez Biocoop, 6,9% chez Naturalia et 5,7% chez NaturéO.

La part du vrac dans les ventes représente 9,3%. Les trois enseignes les plus dynamiques sont Biocoop (10,5%), Satoriz (9,7%), et So Bio (9,2%).

Les pure players gagnent du terrain : Greenweez, La Fourche, Kazidomi, Aurore Market séduisent de plus en plus et prennent des parts de marché. L'évasion des clients des magasins spécialisés ne se fait pas uniquement vers les GMS.


Source : Biotopia Insight, Natexpo 2021. * Panier moyen constaté en magasins bio, à fin septembre 2021.

Marithé Castaing Marithé Castaing

Chargée de développement


Partager cette page