Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes

2 octobre 2019

Rencontre avec le restaurant Healthy Living (Lyon) en cours de certification 100% bio

Restauration

Nous sommes en cours de certification niveau 3 (100% bio) et souhaitons privilégier les produits locaux et bien sûr, de saison !. Nous proposons également des plats sans gluten et vegan. Et tout est cuisiné sur place.

Elodie Rolland : Comment est né votre projet ?

Je me suis personnellement mis à consommer bio suite à des problèmes de santé. J’avais des maux de ventre qui ont disparu en faisant attention à mon alimentation.

À l’époque, je travaillais dans le quartier Confluence de Lyon et j’ai cherché un restaurant où trouver des produits sains. Cela n’existait pas. J’ai fait une étude de marché et réalisé qu’il y avait 6500 personnes travaillant dans les environs.

Puis, j’ai contacté Valérie Cupillard, qui a écrit de nombreux livres sur la cuisine bio. Elle a accepté de créer les recettes pour nos menus. Le projet a démarré comme ça.


Pouvez-vous nous présenter le concept Healthy Living ?

 

Logo-healthy-living

C’est un fast food mais de qualité où l’on trouve des produits bio, bons et sains. L’idée est aussi de proposer un lieu chaleureux, esthétique, qui donne envie.

Nous sommes en cours de certification niveau 3 (100% bio) et souhaitons privilégier les produits locaux et bien sûr, de saison !. Nous proposons également des plats sans gluten et vegan. Et tout est cuisiné sur place.

Chaque jour, le client aura le choix de soupes, salades, plats chauds, sandwichs confectionnés à la demande, desserts, boissons. 

Notre projet est, également, de créer des repas spéciaux (en travaillant avec une nutritionniste) répondant à certaines pathologies (par exemple le diabète). Nous allons acheter un triporteur pour pouvoir livrer des repas dans Lyon.

Et nous ne souhaitons pas nous arrêter là, puisque l’idée est d’ouvrir d’autres restaurants de ce type.

healthy-living-restaurant-bio-lyon

 

Comment organisez-vous vos approvisionnements ?

Ayant ouvert fin juin, nous sommes dans une phase difficile pour s’approvisionner car nos besoins restent faibles. Nous avons réalisé une commande auprès de Bio A Pro, une plateforme de producteurs bio, pour les produits d’épicerie que nous pouvons stocker.

Pour les produits frais, nous sommes en train de chercher, avec l’aide de l’ARDAB, des marchés ou des fermes où nous pourrons aller chercher les produits nous-même. 

Dans quelques mois, nous l’espérons, nous pourrons nous faire livrer directement chaque semaine par les plateformes ou les fournisseurs en direct.

Dans le cadre du projet de la Métropole, vous avez été accompagné par l’ARDAB et le Cluster Bio. Que vous ont-ils apporté ?

Leur aide est précieuse.

  • La réunion au Cluster Bio m’a permis de comprendre les mécanismes de certification, de rencontrer et d’échanger avec les organismes certificateurs, de me connecter avec les premiers fournisseurs.
     
  • L’ARDAB m’a mis en contact avec un cuisinier qui est venu tester nos recettes et nous former. Et, le plus important, c’est grâce à cet accompagnement que nous avançons dans l’organisation de nos approvisionnements.
     

Se lancer dans la restauration bio

 


Partager cette page